page-header

Mime

Mime
La pratique du mime pour le comédien
Qu'est-ce que le Mime ?

Le mime est universel est c’est ce qui fait sa force.

Il se veut un art intégral permettant à l’acteur de prendre conscience de son corps dans l’espace, le temps et le rythme, mais aussi de cultiver le geste juste, l’expression et les émotions profondes grâce à la technique.

HISTORIQUE DU MIME

L’art du mime date de la Grèce antique, mimos voulant dire « imiter » et pantomimos « tout imiter ». Il a traversé les siècles et s’est enrichi de plusieurs disciplines. La pantomime blanche c’est- à-dire « maquillé de blanc » apparaît en France au 19ème siècle avec Jean-Gaspard Deburau (dit « Baptiste ») qui incarne Pierrot (une réinterprétation du Pedrolino de la commedia del’arte) d’abord au Boulevard du Temple où saltimbanques, cracheurs de feu, montreurs d’ours, comédiens et surtout mimes se produisent pêle-mêle. L’incroyable atmosphère de ce qu’on appelait alors « Boulevard du crime » sera immortalisé par Marcel Carné dans « Les enfants du paradis » où Jean-Louis Barrault, lui même un temps élève du mime Etienne Decroux, incarne le mime Deburau. C’est l’éclosion de l’art du silence et de l’ami Pierrot proche du peuple qui vient le voir chaque soir.

Il se veut un art intégral permettant à l’acteur de prendre conscience de son corps dans l’espace, le temps et le rythme, mais aussi de cultiver le geste juste, l’expression et les émotions profondes grâce à la technique.

Au programme

Nous aborderons le mime corporel d’Etienne Decroux, maître du plus grand mime du 20ème siècle à savoir Marcel Marceau qui fût à son tour mon maître et dont nous étudierons quelques bases techniques sous trois grands axes principaux :

Le Taï-chi-chuan, la danse contact, le ralenti, les points fixes et la relaxation viendront compléter cette approche.

Le mime ne remplace pas la parole par des gesticulations mais par des états, des émotions, dans l’ouverture et la fermeture du corps pour donner à voir et à entendre cet art qui est don de soi pour le public.

Jean-Bernard LACLOTTE, Professeur de mime à l'école des 3M
Jean-Bernard LACLOTTE
Intervenant Mime

Après une formation en danse classique et contemporaine à Paris, Jean-Bernard séjourne au Pérou pendant trois ans. C’est là qu’il s’initie à l’art du mime et fait ses débuts en tant que mime de rue. Dès son retour en France, il intègre l’école du maître Marcel Marceau à Paris.

Au cours des années suivantes, Jean-Bernard n’aura de cesse de se perfectionner et d’enrichir son art, notamment en s’essayant à de nouvelles disciplines comme le kabuki et le Nô.

Artiste pédagogue, metteur en scène et directeur de sa compagnie de mime, il crée des spectacles pour enfants et adultes qu’il présente en France et dans le monde entier. Parallèlement à son activité de création, il poursuit son travail pédagogique et transmet son art dans les écoles et collège, organise des stages, travaille avec de jeunes sourds et malentendants, des enfants autistes et psychotiques et forme les futurs éducateurs de l’IRTS de Talence.

Au début des années 2000, il s’initie également au Taï-chi-chuan et au Qi Gong avec Dominique Brun, puis aux techniques de relaxation, au yoga nidra et à la méditation.

L’école des 3M fait désormais appel à ses services en tant que professeur de mime.