Jeu

 

Devenir acteur – formation Théâtre et jeu face caméra

Pendant deux ans et avec un effectif de 10 élèves maximum, plusieurs niveaux d’approche sont mis en avant afin de munir chaque élève des solides capacités techniques indispensables pour devenir acteur. Outre sa personnalité, sa sensibilité et son intelligence des situations, c’est aussi sa maîtrise des techniques vocales, respiratoires et corporelles qui font aussi sa valeur de comédien.
Une formation pluridisciplinaire, établie sur 20 heures de cours par semaine, est donc indispensable.

Frédéric d’Elia, responsable de la formation art dramatique, souhaite vivement que le programme soit autant basé sur la rigueur technique que sur la liberté de jeu. De plus, il souhaite organiser des séances de « mise en pratique du métier », sous la forme de tournages réguliers, proposés afin d’aborder diverses thématiques que l’élève se doit d’assimiler.

Formation pluridisciplinaire de l’acteur : 650 heures de cours de septembre à mai
  • Cours d’interprétation et de techniques théâtrales
  • Apprentissage de textes issus du répertoire classique et contemporain
  • Technique de jeu face caméra
  • Expression corporelle (2 heures/semaine)
  • Technique vocale (2 heures/semaine)
  • Hatha yoga (2 heures/semaine)
  • Tournages (7 week-end par saison)

Cette formation est divisée en deux étapes distinctes et complémentaires :

La formation :
« Recherche et découverte. »

(16 heures/semaine)

Les nombreux textes étudiés par les élèves sont utilisés comme des supports afin d’aborder les fondamentaux du métier de comédien, et d’ouvrir les portes des différents états émotionnels.

La mise en pratique :
« Répétitions et tournages. »

(un week-end/mois, 7 heures/jours)

L’élève met en pratique le métier d’acteur grâce aux tournages qui lui sont proposés régulièrement. Il prend ainsi conscience de sa mission d’acteur, de ses responsabilités,  et des contraintes de réalisation à assumer pour pouvoir atteindre l’objectif fixé.

Principaux axes de travail : approches techniques et artistiques

« Le Théâtre est un art qui nécessite une technique, donc un apprentissage. Les classiques sont représentatifs de ce qu’il y a de mieux pour l’apprentissage de l’acteur, soit au point de vue diction, soit au point de vue représentation, soit pour la langue, le style et la syntaxe. »
Louis JOUVET

– Les fondamentaux au travers des classiques du répertoire

Travailler à partir de la richesse narrative des textes issus du répertoire classique permet de mettre en pratique les fondamentaux du métier de comédien, à savoir la rigueur, la concentration, l’écoute, la diction, la gestion de l’espace, du corps, de l’énergie et de la mémoire. Riche des ces techniques indispensables, l’élève pourra alors aborder correctement la liberté de jeu désirée.

– Gestion du texte, du corps et de la voix : états émotionnels

De nombreux textes issus du cinéma ainsi que du Théâtre classique et contemporain sont lus, analysés, appris puis travaillés, ceci dans le but de se les accaparer. Hormis l’aspect culturel nécessaire à la fondation du comédien, tous les textes abordés sont employés comme un support, une matière première malléable, afin que l’élève s’en inspire et l’utilise pour provoquer divers états émotionnels. Il en va de même pour le corps et la voix, considérés comme moteurs de l’émotion.

– La liberté de jeu : lâcher prise

Le lâcher prise est primordial pour provoquer de réelles propositions de jeu. Faire appel à son imagination, à ses pulsions, à sa mémoire sensorielle, laisser venir et gérer les différents états émotionnels, être à l’écoute, intéragir avec son partenaire de jeu, sont des éléments déterminants pour vivre le moment présent et atteindre ainsi la véracité de jeu.
Cette étape, indispensable pour prendre du plaisir dans l’exercice du métier de comédien, est encore plus perceptible lors des exercices de jeu face caméra.

– Le jeu face caméra : intériorité et sincérité

Le jeu face caméra permet tout d’abord de se familiariser avec l’outil et de travailler ensuite l’intériorité  émotionnelle de son comédien. Paraître, jouer en surface, n’est alors pas concevable et les retours vidéo, formateurs et révélateurs, parlent d’eux même et permettent d’en prendre conscience.
Ces retours vidéo permettent à l’élève  de travailler avec nuance sur la sincérité des sentiments abordés et de mettre ainsi en pratique la mixité rigueur/liberté propre au paradoxe du comédien.
Pour la préparation aux castings futurs, des mises en situation sont prévues ainsi que des rencontres avec des directeurs de casting et autres professionnels de la profession.

– Tournages : mise en pratique des principaux axes de travail

Dans le but d’un résultat filmique, sélectionner une scène issue du répertoire classique ou contemporain, ou encore une scène extraite d’un film. Déterminer précisément, notamment grâce à la direction d’acteurs,  le caractère de chaque personnage, leurs états émotionnels, mais aussi leur tenue vestimentaire, le contexte, leur allure, leur comportement, la mise en scène…
Après distribution des rôles et répétitions, mettre en pratique le métier d’acteur en participant activement aux tournages qui, au travers des partis pris de réalisation, abordent certaines thématiques que l’élève se doit d’assimiler :
–       Le monologue face à la caméra subjective
–       Le dialogue face à la caméra en mouvement
–       La gestion des mouvements et de la dynamique : dialogue face à la caméra fixe
–       La confidence et l’intimité : dialogue face à la caméra fixe
–       Le plan séquence face à la caméra épaule
–       La multiplicité de plans : gestion des faux raccords
–       L’influence du jeu suivant les différentes valeurs de plan : serré, américain, large

Objectifs principaux de la formation de l’acteur
  • Savoir mettre la technicité des fondamentaux pour développer ses capacités de centrage, d’implication, d’expression dans le jeu.
  • Explorer son identité, sa singularité, et sa créativité d’interprète au sein d’un groupe : écoute et interactivité.
  • Ouvrir les portes des émotions. Être capable de se conditionner pour aborder différents états émotionnels. Faire connaissance avec son comédien.
  • Assimiler les indications de direction d’acteurs et de mise en scène.
  • Développer la posture intérieure qui permet d’être en contact avec ses sensations et ses émotions, tout en restant au service du propos artistique.
  • Gérer les contraintes du jeu face caméra. se familiariser avec l’outil et son image.
  • Maîtriser sa concentration. Mettre en pratique le lâcher prise.
  • Développer sa culture théâtrale et cinématographique grâce à une pluralité de textes abordés, des sorties au Théâtre et divers visionnages (making-off, films, documentaires…).
  • Gérer le stress et savoir préparer un casting ou une audition.
  • Connaître la pluralité des activités liées au métier de comédien ainsi que l’aspect commercial du métier : photos, conception d’un CV et d’une bande-démo. Savoir démarcher les directeurs de casting, les agences de publicité,  les agents artistiques…
  • Connaître l’aspect administratif concernant la profession de comédien : conditions du statut de l’intermittent du spectacle, congés spectacle, stages Afdas, Adami…
Ateliers de fin d’année

– Élèves de 1ère et 2ème année : représentation

Fin mai, l’école des Trois M propose une représentation théâtrale pour ponctuer chaque année de formation.

Une succession des scènes travaillées durant l’année (Master Class) ou bien la totalité d’une pièce (suivant l’effectif) sont proposées face public.

Les élèves sont alors confrontés à la pression et au trac propres à chaque représentation publique, et sont naturellement amenés à mettre en pratique les fondamentaux acquis tout au long de l’année.

– Élèves de 2ème année : tournages

Pour ponctuer la deuxième année de formation, l’école des 3M propose un atelier face caméra.

L’élève conserve ainsi une trace concrète, efficace et utile pour ses démarches futures.

Grâce aux différentes scènes tournées et montées lors de cet atelier, mais aussi tout au long de l’année, il peut alors envisager la création de sa bande-démo, outil primordial pour se présenter dans les meilleures conditions auprès des agents artistiques et directeurs de casting.

Entourés d’une équipe professionnelle, tous les élèves participent activement aux différents tournages, non seulement en tant que comédiens, mais aussi en tant que figurants, silhouettes, techniciens (assistant son, lumière, caméra…).

Le contenu des tournages est varié et se décide en commun accord avec les élèves :
– Réaliser des mini-films à partir de scènes travaillées au cours de l’année.
– Adapter plusieurs extraits issus de diverses pièces pour en faire une création à part entière.
– Réaliser la totalité d’une pièce classique après l’avoir installée dans un contexte contemporain.

Une projection publique est prévue à la fin du mois de mai.

Intervenant Théâtre classique et contemporain, jeu face caméra  : Frédéric d’Elia

Frédéric d’Elia est comédien, réalisateur, metteur en scène et coach d’acteurs. Dans plusieurs Théâtres à Paris et dans toute la France, il a joué dans de nombreuses pièces issues du répertoire classique (Molière, Marivaux, Beaumarchais, Racine, Corneille…) et aussi contemporain (Tolstoï, Shepard, Pinter, Perec, Duras, Havel…) ainsi que dans de nombreux films essentiellement pour la télévision.

Frédéric a notamment réalisé pour FranceTV Les Rimaquoi (65X3min.) dont le concept consiste à installer des extraits du répertoire classique dans un contexte contemporain . Avec ce même concept, il a mis en scène de nombreuses pièces issues du répertoire ainsi que plusieurs opéras.

Ses rencontres professionnelles, notamment avec Bob Wilson, Francis Veber, Patrice Leconte et John Strasberg, ont été déterminantes pour sa carrière et l’ont incité à se tourner vers la formation. Il est ainsi devenu coach auprès d’acteurs professionnels et formateur dans diverses écoles de Théâtre et de cinéma.

L’Ecole des 3M bénéficie désormais de son expérience pratique et pédagogique pour former les élèves comédiens.